Le wc suspendu est un sanitaire d’une conception novatrice et originale. En effet, la fixation murale de la cuvette se fait par l’intermédiaire d’un bâti-support. Cette structure en métal est cachée derrière une paroi. Cette caractéristique technique confère au wc suspendu une dimension aérienne, tout en libérant complètement l’espace au sol.

Comme il ne repose pas sur un pied encombrant, le wc suspendu peut se permettre d’adopter un design élégant avec des formes arrondies et des lignes épurées. Ce toilette à la géométrie avantageuse apparait visuellement plus beau qu’un sanitaire conventionnel. Cette impression se trouve renforcée par le fait que le réservoir est dissimulé de manière astucieuse derrière le mur.

De plus, le wc suspendu se nettoie facilement. Comme il n’y pas de recoins, l’entretenir est moins fastidieux qu’avec un toilette sur pied traditionnel.

Préambule à l’installation

Avant de se lancer dans l’installation d’un wc suspendu, il faut se rappeler que ce dispositif possède deux composants principaux. Une première partie est encastrée dans le mur. Elle comporte la tuyauterie et tous les éléments mécaniques (réservoir, chasse d’eau, évacuation…). Une seconde partie est composée de la cuvette elle-même. L’étape la plus compliquée dans l’installation d’un wc suspendu se limite à la mise en place de la structure métallique qui soutient l’ensemble du système.

Pour implanter un toilette mural dans une salle de bains, il convient de disposer d’une arrivée d’eau à proximité et d’une évacuation adaptée. Rappelons qu’avec cet équipement, la tuyauterie ne se trouve plus à même le sol mais bel et bien derrière le mur. Par ailleurs, le wc étant en suspension, le support et la cuvette doivent être fixés solidement pour assurer une parfaite stabilité.

Fixation et tuyauterie

Dans un premier temps, il est nécessaire de fixer le bâti-support au mur. Pour cela, il suffit de percer le mur en suivant les recommandations de la notice d’installation. Ce manuel précise la manière de procéder. Il indique les mesures à respecter et les outils à utiliser. Si le mur n’est pas assez solide, il peut s’avérer primordial de le renforcer afin de garantir une parfaite solidité de l’ensemble.

Dans un deuxième temps, il faut s’attarder sur la préparation de la tuyauterie. La pose des tuyaux comprend le raccordement à l’arrivée d’eau et le branchement de l’évacuation. En fonction de la configuration de la tuyauterie, il peut être nécessaire d’avoir recours à des raccords pour mener à bien cette opération. Ensuite, lorsque tout est en place, on peut procéder à la mise en place du réservoir et du bouton poussoir de la chasse d’eau.

Réglage de la hauteur

La possibilité de régler la hauteur de la cuvette est un des atouts du wc suspendu. Lorsque le bâti-support est fixé au mur, il est d’abord essentiel de contrôler les niveaux avant de positionner la cuvette. On règle ensuite la hauteur souhaitée. Il ne faut pas hésiter à tester différentes positions en s’asseyant à chaque fois sur la cuvette, et cela avant de la fixer définitivement.

Si tout est opérationnel, il ne reste plus qu’à ouvrir l’alimentation en eau et d’attendre que le réservoir se remplisse. On en profite pour détecter une éventuelle fuite et l’on procède à une correction si un défaut est constaté. En actionnant une chasse d’eau, on termine de vérifier que tout fonctionne correctement. Si tout est normal, le montage de l’habillage du wc suspendu est la prochaine étape ainsi que la fixation définitive de la cuvette du wc suspendu.

Notez que si un dysfonctionnement survient ultérieurement et nécessite une intervention, la plupart des modèles possèdent une trappe qui facilite l’accès à la tuyauterie. Toutefois, un démontage de la cloison peut être nécessaire si le problème est plus complexe à résoudre.