La cuisine qu’on imagine est à la fois moderne et chaleureuse, épuré et vivante, pratique et déco… pour elle, pour nous, on veut tout ! Une pointe de chic, une pincée de rustique, voici quelques exemples de parfaite réussite de ce mariage entre le design et le rétro.

Marier le bois brut et le béton ciré

Tailler ses tiroirs et ses portes dans des planches de récup ou débardage ancien (atmosphère–bois en com), voilà la bonne idée. Mais pour ne pas s’enfermer dans le piège du rustique, mieux vaut l’accorder un matériau « indus » comme le béton ciré. Il est appliqué à la spatule, sur une structure en carreaux de plâtre hydrofuge réalisé sur mesure pour s’adapter au format des façades en bois. À protéger des tâches avec un vernis mat ou brillant.

cusine recup brute

Osez le parquet gris et les zelliges caramel

Pas si simple d’inscrire une cuisine dans le séjour… sauf si on fait « matcher » des couleurs inattendues et des matériaux sophistiqués. Le ton cappuccino des zelliges (Emery&Cie, Mosaïc del Sur) qui habille l’alcôve et le châtaigne du plan de travail en granit font écho aux teintes plus rousses des volets intérieurs et du mobilier. Au sol, parquet en chêne (Quick Step, Essential V4) unifie l’espace, mais il troque son brin ordinaire pour un gris clair patiné nettement plus moderne.

cuisine caramel

Misez sur les carreaux métro et le damier

Cette cuisine de chez IKEA échappe au classicisme grâce à son carrelage métro blanc (Leroy Merlin, Diffusion Céramique) posé sur toute la hauteur du mur, façon laboratoire. Au sol, le carrelage noir et blanc en grès émaillé (Point P, Egérie) agrandit visuellement l’espace. Et pour les changements ultrarapides, un seul vinyle, ce n’est pas mal du tout !

cuisine noire et blanche Ikéa